En savoir plus sur l'hypnose

Définition
Un peu d'histoire

L'hypnose, au delà d'une technique, est une philosophie de vie, utilisée depuis la nuit des temps par différents peuples ou cultures.

D'après "Le petit Robert" : "L'hypnose est un état voisin du sommeil provoqué par des suggestions, des actions physiques ou mécaniques, ou par des médications."

On qualifie souvent l'hypnose d'un état modifié de conscience, mais il semble qu'il y ait beaucoup de définitions différentes sans qu'aucunes ne soient vraiment satisfaisantes ; de la même façon qu'il est très difficile de définir la conscience et l'inconscient.

Le nom "hypnose" est officiellement né au XIXe siècle, lorsque un chirurgien écossais, James Braid, a nommé cette méthode à partir de Hypnos, le dieu grec du sommeil et père de Morphée.

L'hypnose est, en fait, présente sous différentes formes dans de nombreuses traditions et cultures anciennes. On en trouve des traces d'utilisation notamment en Mésopotamie et en Egypte Antique. Ses origines semblent aussi lointaines que la "magie" et peut être associée à de nombreux rituels et pratiques de méditation, de "transe" souvent utilisé dans l'exploration de soi.

Dans sa forme moderne, son histoire commence souvent avec l'arrivée de F.A. Mesmer (non! pas celui que vous connaissez!) à Paris, en 1778, qui prétend que l'homme peut soigner et être soigné grâce au "fluide" naturel présent dans la nature, ce qui lui vaut un grand succès au vu de ses thérapies spectaculaires.

D'autres vont s'inspirer de cette méthode, et notamment Bernheim qui étudie le pouvoir de la suggestion et invente l'idée de la "psychothérapie", autrement définie par "l'action des suggestions sur le mental" et de ce fait, continue à faire évoluer la pratique de l'hypnose, s'approchant de celle que nous connaissons aujourd'hui.

C'est auprès de lui que Freud vient étudier l'hypnose, et s'appuie sur elle pour poser les principes d'analyse qu'on lui connait.

Puis, Emile Coué, pharmacien, annonce que "ce n'est pas la volonté qui nous fait agir, mais l'imagination".

Mais, il est difficile pour tous ces personnages de se faire entendre en France à cette époque, c'est donc aux Etats unis et en Russie que leurs travaux seront appréciés à leur juste valeur.

Ivan Pavlov (1849-1936) obtient le prix Nobel et va continuer de démystifier l'hypnose en la séparant définitivement de la "magie". Son travail porte principalement sur le réflexe conditionné, l'étude du système nerveux supérieur et la théorie neurophysiologique de l'hypnose.

Milton Erickson, psychiatre américain, développe l'emploi des suggestions indirectes et de la communication à plusieurs niveaux plus souple et intuitive. Il fut surnommé le "thérapeute hors du commun". 

Cette nouvelle forme d'hypnose "ericksonnienne" est à l'origine des thérapies brèves orientées vers la solution.

Maintenant, l'hypnose est utilisée largement dans la publicité, dans les discours politiques, et depuis une dizaine d'années, est réintroduite dans les hôpitaux pour l'anesthésie ou les accouchements sans douleur.

L'hypnose est maintenant étudiée, mesurée et personne ne vient remettre en cause l'existence des états hypnotiques, états de conscience modifiée et leurs applications naturelles.

Même si l'hypnose est souvent connue à travers le monde du spectacle, le grand public prend connaissance des possibilités thérapeutiques. Son efficacité est reconnue et établie.

Aujourd'hui

1 rue Mare à la Besse

17000 LA ROCHELLE

06 81 50 72 73

Isabelle DAUNIT